Etre celle qui reste…

cropped-16425840_375029216210188_2800453425490299511_n.jpg

« Patience, détermination, dépassement de soi, force, amour, sens des priorités et de l’organisation, débrouillardise… et un maître mot : adaptation ! »

extrait tiré “Fabuleuses au foyer : et Dieu créa la femme… de militaire” par HÉLÈNE BONHOMME Le Point.fr
Être celle qui reste demande un courage souvent négligé par le reste du monde. Enfant, couple, maison, travail, … ce que la plupart des gens font à deux, nous devons y faire face seule.
Certaines d’entre nous le vivent comme un bol d’oxygène, une coupure qui permet au couple de se renouveler et de se retrouver plus intensément. Tandis que d’autres le vivent comme une réelle difficulté, un obstacle au travers de leur couple.
Chaque départ est perçu et vécu de manière très différente. L’organisation autour de la cellule familiale, de la gestion du temps … mettent du temps à trouver une certaine harmonie.
La femme de Mili se doit d’être d’une grande flexibilité et adaptabilité.
Elle est un soutien essentiel à son conjoint sur le terrain, sa maîtrise de la situation et sa volonté en sont tout aussi importantes. Elle se doit de passer sous silence ses craintes et ses peurs.
566970342
Mais au-delà de ces contraintes, c’est sûrement la fierté du travail accompli pour la nation qui prend le pas; celui que leur conjoint a effectué sur le terrain mais aussi celui qu’elles ont effectué … dans l’ombre. Les intenses retrouvailles sont également la récompense de ces épreuves.
Camille.E

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s